annihilation


annihilation

annihilation [ aniilasjɔ̃ ] n. f.
XVIe; anichilation XIVe; lat. ecclés. annihilatio annihiler
1Vx Anéantissement, annulation. L'annihilation de ses projets.
2Mod. Phys. Transformation d'une paire (particule et antiparticule) en un rayonnement de particules de nature différente (photons, en particulier). dématérialisation.

annihilation nom féminin (bas latin annihilatio) Action d'annihiler ; anéantissement. Réaction entre une particule et son antiparticule au cours de laquelle elles disparaissent pour se transformer en un ensemble d'autres particules (généralement plus légères). [Par exemple, l'annihilation nucléon-antinucléon produit le plus souvent des mésons π.] ● annihilation (synonymes) nom féminin (bas latin annihilatio) Action d'annihiler ; anéantissement.
Synonymes :
- anéantissement

annihilation
n. f.
d1./d Action d'annihiler; son résultat. Syn. anéantissement.
d2./d PHYS NUCL Transformation de la masse d'une particule en énergie par désintégration totale.

⇒ANNIHILATION, subst. fém.
A.— Emplois techn.
1. DR., vieilli. [Se dit d'un acte, d'une donation, d'un testament] Destruction totale d'un acte juridique. Synon. annulation.
2. PHYS., néol. ,,Transformation en énergie de rayonnement (ou plus généralement en bosons) de l'énergie totale (masse et énergie cinétique) de deux antiparticules en interaction par leur champ électromagnétique (ou nucléaire). C'est le phénomène inverse de la production de paires.`` (Nucl. 1964). Synon. dématérialisation.
Rayonnement d'annihilation. ,,Rayonnement émis lors de l'annihilation de deux antiparticules.`` (Nucl. 1964)
Rem. Sens 2 largement attesté ds les dict. techn. récents.
B.— En gén.
1. [En parlant d'une pers., d'une de ses facultés ou œuvres] Action d'annihiler ou de s'annihiler, état qui en résulte :
1. Un éperdu désir d'être auprès d'Anne, d'elle seule et pas d'une autre, postérieur au commencement de son amour, aussi fort que le désir même de rester en vie, surgissait de lui comme une faim, précisée par le goût, pour la suite d'un repas à peine commencé. Ce n'était plus la totale annihilation de sa personne, mais sa résurrection furieuse et exigeante, comme partie d'un groupe de deux instantanément créé par cette tendresse née de l'adoration, au sein du multiforme amour.
MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p. 71.
2. Lorsque Herzen, en effet, faisant l'apologie du mouvement nihiliste, dans la seule mesure, il est vrai, où il y voit une plus grande émancipation à l'égard des idées toutes faites, écrira : « l'annihilation du vieux, c'est l'engendrement de l'avenir », il reprendra le langage de Bielinski.
CAMUS, L'Homme révolté, 1951, p. 193.
3. ... si un homme isolé peut arriver à s'imaginer qu'il lui est possible physiquement ou même moralement, d'envisager une complète suppression de lui-même, — en face d'une totale annihilation (ou même simplement d'une insuffisante préservation) réservée au fruit de son labeur évolutif, l'Humanité, elle, commence à se rendre compte pour tout de bon qu'il ne lui resterait plus qu'à faire grève : ...
TEILHARD DE CHARDIN, Le Phénomène humain, 1955, p. 341.
2. Rare. [En parlant d'une agglomération d'une certaine importance] Synon. anéantissement, destruction totale :
4. La catastrophe de Saint-Pierre à la Martinique en 1902, détruite en un instant avec ses vingt-six mille habitants par l'élévation de température intense provoquée par la nuée ardente de la montagne Pelée et ne laissant qu'un seul survivant, un prisonnier dans une cave, ressemble étrangement à l'annihilation d'une ville par une explosion atomique.
GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, 1962, p. 57.
PRONONC. :[an(n)].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1377 philos. adnichilacion « action d'annihiler, de mettre à néant » (ORESME, Livre du Ciel et du Monde, 60c, éd. Ménut et Denomy, p. 252 : Et se adnichilacion e[s]t possible, creacion de noient est possible); 1612 anihilation (BEROALDE, Palais des curieux, p. 101 ds GDF. Compl.); 2. ca 1390 dr. « annulation (d'un acte ...) » (BOUT., Som. rur., 1re p., f° 25c, éd. 1486, ibid. : Si sur l'adnichilation dudit testament estoient ouys, vaudroit la reproche; car le dit testament adnichilé lor don seroit nul); 3. 1508-1517 « (en parlant d'une pers.) anéantissement » au sens propre (FOSSETIER, Cron. Marg., ms. Brux. 10509, f° 236 v°, ibid. : La destruction de Troye et la adnichilation des Troyens), d'où p. ext. au sens moral, supra B 1.
Empr. au b. lat. adnihilatio (ann-) « action de réduire à rien » (dep. ST JÉRÔME, Epist., 106, 27 ds TLL s.v., 780, 47); attesté en lat. médiév. 1 (1248-56, ALBERT LE GRAND, Phys., 5, 3, 7, p. 400a, 18 ds Mittellat. W. s.v., 223, 46) et 2 (1275, Chart. turic., 1602, ibid., 51).
STAT. — Fréq. abs. littér. :20.
BBG. — CHARLES 1960. — DUVAL 1959. — Électron. 1963-64. — Foi t. 1 1968. — GRAND. 1962. — Méd. Biol. t. 1 1970. — MUSSET-LLORET 1964. — NEYRON 1970. — Nucl. 1964. — OSTOYA s. d. — UV.-CHAPMAN 1956.

annihilation [aniilɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. XVIe; adnichilation, 1377; lat. ecclés. adnihilatio, de adnihilare. → Annihiler.
1 Action d'annihiler; destruction complète. Anéantissement. || L'annihilation de tous ses efforts.Absolt. Le fait de faire entrer dans le néant (opposé à création).
1 Les idées de création et d'annihilation (…)
Rousseau, Émile, IV.
D'une personne :
2 Il existait une nette coupure entre sa vie végétative actuelle et sa vie antérieure. Celle-ci s'était interrompue soudain au moment précis où, par son brusque plongeon dans l'eau glacée de Jamaïca Bay, après quelques brasses instinctives et inutiles, il avait sombré dans l'anéantissement. Cette annihilation durait toujours.
R. Naïm, l'Ère des truands, p. 185.
Phys. at. Désintégration totale, la masse se transformant entièrement en énergie. || Rayonnement d'annihilation, émis par deux particules lors de cette désintégration.
2 Dr. Annulation. || L'annihilation d'un testament.
3 Mystique. Action de s'annihiler; état qui en résulte.
CONTR. Confirmation, consécration, conservation, consolidation, création, encouragement, maintien, validation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Annihilation — is defined as total destruction or complete obliteration of an object; [ [http://dictionary.reference.com/search?r=2 q=Annihilation Dictionary Definition] (2006) Dictionary.com.] having its root in the Latin nihil (nothing). A literal translation …   Wikipedia

  • Annihilation — (lat.: annihilatio „das Zunichtemachen“) bedeutet in der Physik die gegenseitige Vernichtung zweier entgegengesetzter Erscheinungen. Inhaltsverzeichnis 1 Elementarteilchenphysik 1.1 Hochenergiephysik Forschung 1.2 Positron Elektron Vernichtung in …   Deutsch Wikipedia

  • Annihilation — An*ni hi*la tion, n. [Cf. F. annihilation.] 1. The act of reducing to nothing, or nonexistence; or the act of destroying the form or combination of parts under which a thing exists, so that the name can no longer be applied to it; as, the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • annihilation — (n.) 1630s, from M.Fr. annihilation (restored from O.Fr. anichilacion, 14c.), or directly from L.L. annihilationem (nom. annihilatio), noun of action from pp. stem of annihilare (see ANNIHILATE (Cf. annihilate)) …   Etymology dictionary

  • Annihĭlation — (v. lat.), Nichtigerklärung, Aufhebung; daher annihiliren …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Annihilation — (lat.), Nichtigkeitserklärung; annihilieren, vernichten, für nichtig erklären …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Annihilation — См. Аннигиляция Термины атомной энергетики. Концерн Росэнергоатом, 2010 …   Термины атомной энергетики

  • annihilation — index abolition, assassination, demise (death), destruction, dissolution (termination), homicide …   Law dictionary

  • annihilation — ANNIHILATION. s. f. (On pron. les N.) Terme didactique. Anéantissement …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Annihilation — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Annihilation », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) l’annihilation entre une particule et son …   Wikipédia en Français